\"\"
ASSORTIMENT
RECETTES
POINTS DE VENTE
SOCIÉTÉ MONIN
Histoire
Assurance Qualité
Recherche & Développement
HOME
NEWS MONIN
ABONNEZ DES RECETTES
MONIN ULTIMATE APP
TELECHARCHEMENTS
CONTACT
LIENS

DEUTSCH

FRANCAIS


Une histoire de passion

Une histoire de passion


1912

C'est en 1912, juste avant la première guerre mondiale, que Georges MONIN (1893-1944) se lança, à l'âge de 19 ans, dans le commerce des vins et spiritueux. Berrichon de pure souche et très attaché à sa ville natale de Bourges, le Père Fondateur de la marque MONIN possèdait déjà très jeune un véritable sens de l'initiative à l'image des entrepreneurs d'aujourd'hui.

«Organisation-Méthode-Travail» étaient ses maîtres-mots à une époque où il fallait compenser par la rigueur les facilités que nous procurent les moyens techniques et de communication que nous utilisons de nos jours.

1912

1914

La première guerre mondiale (1914-18) le mobilisa durant quatre longues années, et c'est au sortir de ce conflit que le jeune homme se lanÁa réellement dans la création de ce qui deviendra en 20 ans l'une des plus dynamiques entreprises du pays dans son domaine.


1924

C'est en 1924, que Georges MONIN lança l'activité de "Distillerie à Vapeur et Fabrique de Liqueurs Surfines et extra-fines"; termes utilisés à l'époque pour qualifier l'activité de la Compagnie dans la période de l'entre-deux-guerres!


1925

De 1925 à 1930, l'entreprise MONIN offrait déjà une gamme de liqueurs complète constituée des best-sellers de l'époque: Anisette, Cherry ou encore Prunelle ou Sève.

Durant la même période, les premiers sirops voyaient également le jour et la Maison MONIN proposait déjà aux professionnels limonadiers les parfums les plus populaires tels que les fameuses orangeades et citronnades.

1925

1938

1938

En 1938, MONIN franchissait le cap des 1 million de bouteilles vendues et assurait la visite de près de 25.000 clients tous les deux mois.

Cette époque fut sans doute la plus "entreprenante". Georges MONIN investira dans la construction d'une distillerie - véritable trésor de guerre - à partir de laquelle s'établira la réputation de la Maison MONIN: celle de Maître Distillateur de France.


1944

Georges MONIN, grâce à un bon sens remarquable et à des valeurs basées sur la solidarité et la volonté de réussir saura faire traverser la guerre à son entreprise. Non sans dommage bien sûr, et au prix de sa santé, puisque Georges MONIN vint à disparaître le 19 septembre 1944 en laissant derrière lui une entreprise qui avait su survivre malgré les hostilités d'un conflit dont il ne verra malheureusement pas la fin.


1945

1945

C'est à l'âge de 22 ans que Paul, stoppé malgré lui dans ses études HEC, doit reprendre dès le mois de Mai 1945 la suite de son Père. Il saura gagner la confiance des "Anciens cadres" et compensera son manque d'expérience par un sens du détail et de l'observation. Années après années le jeune Paul va engranger toutes les informations nécessaires et se forger ainsi sa propre vision de l'orientation stratégique qu'il devra donner à son entreprise.

Trois branches bien distinctes sont créées: la Distillerie, les Jus de Fruits et Sirops et le Négoce de Vins.


1947

En 1947, MONIN franchissait la barre des 3 millions de bouteilles vendues tous produits confondus.


1952

Sur sa lancée, Monin lance en 1952 un Guignolet-Kirsch baptisé "Guignot" et élaboré à base de cerises "Guignes" macérées dans l'alcool avec adjonction de Kirsch. Puis en 1954, c'est au tour de "Glasco", sirop fabriqué à base de jus de citron concentré pouvant supporter une dilution de 8 à 10 fois son volume, ce qui à l'époque était unique! Les versions pamplemousse, ananas et orange suivaient. Cette gamme fut proposée aux réseaux d'épicerie en format 50 Cl.

Au- delà de toutes ces innovations produits, Paul MONIN va prendre un soin particulier à parcourir les pays producteurs de fruits afin de rencontrer et sélectionner les meilleurs fournisseurs, et se garantir ainsi les meilleurs approvisionnements. La qualité et la recherche des meilleurs arômes étaient déjà inconsciemment ancrés dans les gènes de la famille, Paul ne faisait ici que prolonger et approfondir la démarche en remontant à la source. Cela contribuera plus tard à nourrir la légendaire image de qualité et de naturel des sirops et liqueurs MONIN.

1952

1959

1959

En 1959, Paul MONIN prend plus de poids dans l'entreprise. Il prend des décisions importantes comme celle de concentrer l'ensemble des productions et distillation à Bourges. Certaines étaient jusqu'alors réparties entre Tours, Mâcon et le siège. Paul MONIN n'a de cesse de rationaliser, optimiser, simplifier l'organisation. Il n'en oublie pas pour autant l'aspect humain.

Il rassemble autour de lui une équipe de personnes dévouées à sa cause qui lui permettront de se lancer de 1961 à 1968 dans les années qu'il appelle lui-même celles du "renouveau"... Il abandonne peu à peu l'activité de négoce en vins, et assure progressivement l'expansion de la branche "Distillerie". Il bâtit un véritable réseau de concessionnaires partout en France. Bientôt la réputation des liqueurs et sirops MONIN n'est plus à faire...

Tous le monde connaît et apprécie, il suffisait de choisir parmi les nombreux parfums, puis de commander et vous étiez livré... Nous sommes déjà au début des années 70, et Paul MONIN parcourt la France et anime ses réseaux entouré de son équipe. La marque MONIN est clairement signifiée sur la gamme de Liqueurs, les légendaires sirops habillés de leurs étiquettes fleuries font le succès de la Maison.


1974

L'entreprise atteint en 1974 le chiffre record de 4 millions de bouteilles vendues, tous produits et circuits confondus. Afin de bien gérer sa croissance Paul devra assurer des investissements moyens de l'ordre de 1 million de francs en moyenne par an de 1960 à 1975.


1975

De 1975 à 1989, Paul MONIN va s'employer à achever la légende des Sirops MONIN. Produit entièrement naturel, parfaitement adapté aux besoins des cafetiers, il va peu à peu devenir sur le marché CHR français une marque importante.

Durant ces années l'activité liqueur sera marquée par la création et le lancement, principalement à l'international, du MONIN'S - Original Triple Lime. Cette liqueur, complexe combinaison de Cognac, citron vert et d'épices, est l'objet de toutes les convoitises de la part des marchés internationaux. Ce produit permettra à Monin de rencontrer de nombreux partenaires et de s'ouvrir par la même occasion de nombreux marchés.


1990

En 1990, Paul MONIN passe le flambeau à Olivier son fils. Celui-ci va se consacrer d'une part à développer la marque "Le Sirop de Monin" sur le marché français et d'autre part à créer un véritable réseau de distribution à l'international.

Dès le début des années 90 et contrairement aux autres marques françaises, Monin renforce son équipe de Vente pour aider encore plus les grossistes distributeurs à conquérir de nouveaux clients. Ce partenariat ouvert a ainsi permis à Monin de devenir depuis quelques années le n°1 des sirops pour professionnels avec 50% de parts de marché.

Parallèlement, Monin tisse pays par pays, un véritable réseau d'importateurs distributeurs, pour couvrir plus de 60 pays sur l'ensemble des 5 continents. Par la même occasion, Monin répond uniquement aux besoins des différents usages de chaque pays, la gamme des sirops atteint aujourd'hui 70 parfums.

1990

1996

En 1996, c'est le rêve américain: Monin crée son unité de Production de 4.000 m2 à Clearwater en Floride avec une capacité de 10.000.000 de bouteilles ce qui lui permet de devenir la marque n°2 sur ce marché gigantesque mais impitoyable.

Depuis 3 ans, MONIN amorce une stratégie basée sur le maintien de sa position de leader en France, sur le renforcement de ses positions sur les marchés internationaux majeurs (UK, Japon, USA, Allemagne, Taiwan, Corée, etc.), sur la création d'une synergie marketing et commerciale entre la maison-mère et sa filiale américaine afin d'affirmer la marque et les produits sur le plan mondial, et enfin sur la mise en place d'une offre de services électroniques composée principalement d'un réseau interne de communication afin d'améliorer la circulation entre les différents partenaires commerciaux et d'un web-site afin de véhiculer plus d'informations auprès des consommateurs (recettes, applications, points de ventes, etc...).

Olivier MONIN oriente l'entreprise vers une connaissance pointue et plus approfondie du client pour lui offrir quel que soit son pays, ses coutumes, ses goûts, une gamme de produits et un concept commercial approprié. Il met en place la stratégie du prochain millénaire!


MONIN Aujourd'hui

Monin s'attache à restituer tous les arômes naturels des fruits, des fleurs et des épices. Cette démarche nous a conduit peu à peu à développer des parfums tels que la Rose ou l'Amaretto... C'est dire à quel point le sirop a évolué dans son offre. Il est devenu l'ingrédient majeur pour accompagner boissons, laitages, desserts et mêmes les recettes les plus gourmandes. De la menthe à l'eau d'antan aux cocktails d'aujourd'hui, un long chemin a été parcouru. N'hésitons donc pas à considérer nos 60 parfums comme une véritable palette de couleurs et d'arômes permettant d'élaborer les cocktails.

Monin vous offre la découverte de ces nouvelles tendances.


© Copyright 2012 by Frucht-Punkt GmbH. All rights reserved. - powered by wCoMSol 2008 - Design: THEBAND GmbH